Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes lectures #7

Mes lectures #7

Le Club des feignasses

Résumé : Que faire ? Si vous avez un jour appris une terrible nouvelle et décidez d'aller manger une côte de bœuf pour fêter ça,si vous avez envie d'être aux côtés de personnes que vous aimez quand vous en avez besoin,si vous avez toujours rêvé de retrouver l'amoureux de votre jeunesse,si vous voulez chanter (faux) sans qu'on vous regarde de travers,si vous avez un jour fait partie d'un club de plage, et que l'envie vous revient 50 ans plus tard : rejoignez le Club des Feignasses ! Rien ne prédisposait Béa, Alice, Sam, Greg et Elisabeth à se rencontrer. Pourtant, ces amoureux et cabossés de la vie, membres d'un club aussi curieux que chaleureux, apprennent vite à se connaître avec leurs failles, leurs richesses et leurs secrets.Un roman plein d'émotions, d'optimisme et de tendresse qu'anime une galerie de personnages attachants.

Mon avis : J'ai lu ce roman alors qu'il est loin, très loin d'être dans mes lectures favorites habituellement mais c'est ça aussi la magie d'une liseuse.

J'ai adoré le titre bien sûr, évidemment même et la couverture, si trompeuse finalement. Je l'ai commencé sans avoir lu le résumé, bizarre hein la vie parfois ? bizarre combien la vie vous pousse dans vos retranchements et vous pousse à sortir de votre zone de confort ?! c'est étrange comme la vie vous met un coup dans les fesses et surtout comment on peut en arriver à rencontrer des gens, quand tout semble perdu... le club des feignasses, c'est ça :) 

J'ai été touchée, comme rarement par cette histoire, par ces personnes qui se battent avec parfois un brin de folie ou sans doute de désespoir contre cette maladie du siècle. 

On commence avec Béa, quarantaine resplendissante, amie, amante, femme, maman qui a convié les personnes les plus importantes de sa vie, autour d'un verre dans un resto pour leur apprendre la nouvelle de sa maladie, et pour célébrer la vie. En se rendant à l’hôpital avec sa tribu, elle rencontre les autres : Sam ( qui tout tout donner dans sa relation avec Greg et qui va tenter de renouer avec ses parents), Alice (qui va prendre sa vie en mains), Elisabeth (qui va rompre le lien néfaste que son époux à sur elle depuis des années)

J'ai adoré la bienveillance, j'ai adoré le ton, même si je sais au fond que c'est une longue bataille souvent perdue d'avance. 

J'ai aimé lire la vie mais aussi la fin de tout, sans niaiseries, juste avec beaucoup de courage et d'humanité.

 

 

La vie est courte. Je ne sais pas où je vais, mais j'y vais. J'avance peut-être pas vite, mais je ne recule jamais.

Agatha Raisin : Remède de cheval 

Résumé : Après la pluie, le beau temps ! Agatha Raisin est désormais bien installée dans son cottage de Carsely en compagnie de ses deux chats.
Cerise sur le pudding, le nouveau vétérinaire du village ne semble pas insensible à ses charmes. Quand le beau véto succombe à une injection de tranquillisant destinée à un cheval rétif, la police locale conclut à un malencontreux accident.
Mais pour Agatha, dont le flair a permis de résoudre l'affaire de La Quiche fatale, il s'agit bien d'un meurtre. A l'étonnement de tous, le séduisant colonel James Lacey partage pour une fois l'avis de son entreprenante voisine. Et nos deux détectives-amateurs se lancent dans une enquête bien plus périlleuse qu'ils ne l'imaginaient...

Mon avis : Voilà le second tome de cette série et vraiment cette Agatha me plait toujours autant, même si je dois l'avouer ce second opus est un peu moins fun. 

Le vétérinaire si charmant et si aguichant est mort et bien évidemment notre Agatha "je me mêle de tout" va enquêter !  

Pour son plus grand plaisir, elle va être secondé par son séduisant voisin James Lacey, militaire à la retraite. Elle craque complètement pour lui mais malheureusement ce n'est absolument pas réciproque et ça donne un peu de piquant et des situations rocambolesques. 

L'enquête est menée d'une façon très propre à notre enquêtrice, en mettant son nez absolument partout souvent en dépit du bon sens et de la logique. 

Amateurs de thrillers sanglants et de psychopathes, passez votre chemin, on ne mange pas de ce pain là ici. 

Agatha me fait comme toujours penser à Miss Marple mais en plus tonique, exubérante et rocambolesque. J'aime son côté un peu précieux, coquette, mais aussi agaçante mais tellement attachiante ! 

J'aime l'idée que toutes ces histoires se passent plus ou moins au même endroit et que tout le monde se connait au moins un peu... c'est les feux de l'amour version campagne anglaise. 

L'histoire avance doucement, surement mais sans jamais tomber dans la facilité. 

On déguste ce petit roman entre deux grands styles, comme une petite douceur entre le déjeuner et le dîner. 

Bref ! je craque sur ce personnage et je sais déjà que le tome 3 est mon prochain livre de chevet. 

Ma critique du 1er opus est ici. 

 

Il y a quelqu'un dans la maison 

Résumé : Patricia Darré a déjà évoqué dans plusieurs livres les rapports avec l'au-delà que son don de médium lui permet d'entretenir. 
Elle aborde ici le cas des maisons "hantées" dans lesquelles elle a été amenée à intervenir. Avec prudence ! Elle sait bien que l'esprit humain est capable de créer des visions qui sont plus du domaine des psys que du sien. Mais elle sait par ailleurs que certaines âmes, restées bloquées à l'heure de leur mort, continuent d'errer dans des demeures dont elles se croient encore propriétaires, faisant parfois vivre à leurs habitants un enfer... 
Ce récit passionnant se lit comme un roman et donne à réfléchir... Vous n'y trouverez pas que des "fantômes". Vous y découvrirez le lourd impact des murs dont la mémoire a engrangé trop de drames, les objets chargés de mauvaises intentions, ceux qui, dûment consacrés, ne supportent pas d'être dans un endroit profane et le font savoir... Mais vous apprendrez aussi que beaucoup de présences bienveillantes, que vous "ressentez" parfois, près de vous, sont là pour vous protéger : nous ne sommes jamais seuls.

Mon avis : que l'on y croit ou pas, cette auteure est une référence dans le milieu de la médiumnité et des sciences occultes.

Je n'avais jamais pris le temps de lire un de ces livres et franchement, c'est une belle erreur. Ce qu'elle écrit est fascinant, intense et très troublant. 

Ici, elle nous parle principalement de maisons hantées, de choses qui cognent dans les demeures, d'objets qui apportent des énergies chez nous où les prennent et surtout elle donne un message hyper positif de son don et de ses capacités. 

Bien sûr, elle ne cite que des exemples qui se terminent bien, on est loin de l'exorciste, rassurez vous :) 

Vous savez mon attachement pour ces domaines en particulier alors je ne pouvais qu'apprécier cette lecture. Nous avons tous vécu de près ou de loin une expérience paranormale, avec un tarot, une planche ouija, ou en ayant cette sensation étrange de ne pas être seule ou d'être observée. 

Si comme moi, vous pensez que nous ne sommes jamais seuls, alors ce livre est pour vous... pour les autres, il est temps d'ouvrir votre esprit :) 

 

Il y a autant de mystère dans notre provenance que dans notre destination.

De force 

Résumé : Elle ne m'aimait pas. Pourtant, je suis là aujourd'hui. Debout face au cercueil premier prix sur lequel j'ai posé une couronne de fleurs commandée sur internet. Car moi, j'ai voulu l'aimer. De toutes mes forces. De force. Mais on n'aime pas ainsi. Que m'a-t-elle donné ? Un prénom, un toit et deux repas par jour. Je ne garderai rien, c'est décidé. A part le livret de famille qui me rappelle que j'ai vu le jour un 15 mai. De mère indigne. Et de père inconnu. Lorsque j'arrive devant la porte de mon ancienne chambre, ma main hésite à tourner la poignée. Je respire longuement avant d'entrer. En allumant la lumière, je reste bouche bée. Pièce vide, tout a disparu. Il ne reste qu'un tabouret au centre de la pièce. J'essuie mes larmes, je m'approche. Sur le tabouret, une enveloppe. Sur l'enveloppe, mon prénom écrit en lettres capitales. Deux feuilles. Écrites il y a trois mois. Son testament, ses dernières volontés. Je voulais savoir. Maintenant, je sais. Et ma douleur n'a plus aucune limite. La haine. Voilà l'héritage qu'elle me laisse.

Mon avis : je suis fan de Giebel et c'est avec beaucoup de regrets que je dois l'avouer : je n'ai pas aimé ce livre, et même pire, je me suis ennuyée. 

Une jeune fille agressée pendant son jogging, son sauveur bientôt embauché par le père de la belle demoiselle comme garde du corps. 
Un prédateur dans l'ombre. Comment ? Qui ? Pourquoi ? 

A chacun ses secrets, ses traumatismes, ses fantômes. 
A chacun ses mensonges.  

Je pense que si j'avais débuté ma lecture de cet auteur par ce livre, je n'en aurais pas lu d'autres en fait. C'est lent, mou, ça prend beaucoup beaucoup de temps à avancer et j'ai même lu certains passages en diagonales. 

Maud n'est pas attachante et Luc non plus... j'ai juste eu envie de les motiver à avancer tout au long des trop nombreuses pages où rien ne se passe.

J'ai eu du mal à rentrer dans l'intrigue,  le dénouement est rapide et sec... et puis rapidement j'ai compris la fin, le pourquoi du comment... quel dommage ! 

Bref, si vous voulez découvrir l'auteur et sa folie, je vous mets en dessous les critiques des autres livres que j'ai lu d'elle...

Toutes blessent la dernière tu

Les morsures de l'ombr

Le purgatoire des innocent

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article